Bulletin Plus

22 octobre 2015 N°153

Assurance médicaments : la décision est prise !

Bonjour chers confrères et chères consoeurs,
 
Lors de l’Assemblée générale extraordinaire de mai 2014, plusieurs membres ont exprimé des préoccupations concernant les coûts du programme d’assurance médicaments de Desjardins Sécurité Financière offert par le biais de l’Ordre. En effet, une proposition adoptée par les membres présents demandait à l’Ordre d’effectuer des démarches en vue de permettre aux membres d’adhérer au programme offert par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ).

Aux termes d’analyses exhaustives ayant nécessité plus d’un an de travail, je vous communique aujourd’hui les conclusions du Conseil d’administration de l’Ordre de même que la décision qui a été prise.

Non admissibilité au programme public de la RAMQ

Des avis juridiques nous ont appris que l’obligation d’offrir un régime d’assurance médicaments n’incombe pas directement à l’Ordre, mais est plutôt associée à l’offre de régimes d’assurance invalidité et accidents de la Financière Manuvie par le biais d’Ingénieurs Canada.

Malheureusement, pour soustraire les quelque 2 000 adhérents de l’Ordre à l’obligation de souscrire à un régime privé d'assurance médicaments, il faudrait abolir les régimes d’assurance invalidité et accidents auxquels environ 4 700 membres de l’Ordre adhèrent depuis de nombreuses années.

Le Conseil d’administration devait prendre en considération l’ensemble des membres concernés par sa décision. C’est pourquoi les régimes d’assurance invalidité et accidents offerts aux membres par la Financière Manuvie sont maintenus.

Comparaison des programmes de Desjardins et de la Financière Manuvie

D’autre part, l’Ordre a demandé à la Financière Manuvie de nous indiquer à quelles conditions elle pourrait offrir une assurance médicaments aux 2 000 adhérents actuels si l’Ordre décidait d’abandonner le programme avec Desjardins. Résultat de cette démarche : le programme offert par la Financière Manuvie coûterait significativement plus cher qu’il en coûte présentement avec Desjardins Sécurité Financière. De plus, certaines couvertures ne seraient pas équivalentes, notamment en ce qui concerne l’assurance voyage.

De son côté, Desjardins constate que les coûts du programme offert aux membres de l’Ordre continuent d’augmenter en raison de réclamations croissantes des 2 000 adhérents. Les primes doivent donc être ajustées en conséquence. Même si l’augmentation finale n’a pas encore été établie, Desjardins nous a indiqué qu’elle sera significativement moins élevée que la hausse qui résulterait de l’abandon du programme actuel.

Cela étant dit, il faut comprendre que l’augmentation des coûts touche l’ensemble des régimes d’assurance médicaments offerts au Québec, une situation qui est notamment attribuable à l’encadrement législatif et règlementaire de ce secteur par le gouvernement du Québec (ex. : couverture imposée et absence d’un maximum annuel de réclamations). Même la prime du programme de la RAMQ connaît une augmentation.

Compte tenu de cette situation et du résultat infructueux d’autres recherches faites pour trouver un programme moins onéreux, le Conseil d’administration en arrive à la conclusion que la meilleure façon de ne pas laisser tomber les milliers de membres concernés est de maintenir le programme actuel pour une dernière année, pendant que l'Ordre poursuit ses efforts pour trouver une meilleure solution pour l’ensemble des membres.

Les 2 000 adhérents seront directement informés de cette décision au cours des prochains jours. Une lettre du courtier Sogemec spécifiant les conditions de renouvellement et le montant de leur prime pour la prochaine année leur sera transmise au plus tard le 30 novembre prochain, à l’issue des négociations que l’Ordre aura avec l'assureur.

Plusieurs membres, et moi le premier, auraient souhaité une issue différente dès cette année. Ces membres peuvent se consoler car en obligeant l’Ordre à examiner ce dossier sous toutes ses coutures, ils ont maintenant la certitude que la décision prise ne laisse pas tomber les membres.

La décision est enfin prise et nous espérons que vous la comprendrez.
 
Pour plus d’informations, je vous invite à consulter cette page. Vos commentaires peuvent également être envoyés à assmed@oiq.qc.ca.
 
Jean-François M. (Jeff) Proulx, ing., P.Eng., MBA, PMP

Commenter

Ingénieurs candidats aux élections fédérales : deux élus

Des cinq ingénieurs qui s’étaient portés candidats aux élections fédérales dans des circonscriptions du Québec, deux ont été élus le 19 octobre dernier. Il s’agit dans les deux cas de réélections : M. Steven Blaney, ing., député de Bellechasse–Les Etchemins–Lévis (parti conservateur) et M. Marc Garneau, P. Eng., député de Notre-Dame-de-Grâce–Westmount (parti libéral). À l’échelle du pays, six ingénieurs ont maintenant un siège à la Chambre des communes, selon Ingénieurs Canada.
Facebook Twitter

Transformation de l’Ordre : au tour de la Section étudiante !

La transformation de l’Ordre concerne aussi les futurs membres de l’Ordre. En effet, pour améliorer ses communications avec les milliers de membres de la section étudiante, l’Ordre a renouvelé cet automne son bulletin ménING.es, maintenant entièrement électronique. Publiée 8 fois par année (6 parutions régulières et 2 éditions spéciales), cette publication fait partie des multiples efforts de l’Ordre pour faire connaître son rôle de protection du public et développer un sentiment d’appartenance envers la profession. Le plus récent numéro est disponible sur le site de la section étudiante de l’Ordre.
Facebook Twitter

Conflit d'intérêts : Savez-vous le repérer et quelles sont vos obligations ?

L'ingénieur doit sauvegarder en tout temps son indépendance professionnelle et éviter toute situation où il serait en conflit d'intérêts (article 3.05.03 Code de déontologie).

Lire la suite
Facebook Twitter

Rappel - Remportez une bourse de 7 500 $

Vous êtes membre de l’Ordre et étudiant à temps plein aux études supérieures dans les domaines du génie ou des sciences appliquées ? La Bourse d’excellence aux études supérieures d’une valeur de 7 500 $ est peut-être pour vous !

Pour obtenir plus d’information et le formulaire de candidature, cliquez ici.
Facebook Twitter

Ingénieurs Sans Frontières : l’Ordre présent à la récente soirée-bénéfice

Le nouveau président de l’Ordre, M. Jean-François M. (Jeff) Proulx, ing., a participé le 7 octobre dernier à la soirée-bénéfice 2015 d’Ingénieurs Sans Frontières Québec (ISFQ). Cet événement permet de soutenir des projets réalisés dans des pays en voie de développement par des ingénieurs québécois.

Lire la suite
Facebook Twitter

Savez-vous combien d’ingénieurs participent aux formations de
l’Ordre ?

En 2014-2015, près de 5 000 membres de l’Ordre se sont formés grâce aux activités de formation offertes par l’Ordre.
Facebook Twitter

Yves Filion, ing., maintenant Grand Ambassadeur de l’Université de Sherbrooke

L’Ordre félicite M. Yves Filion, ing., qui a été nommé Grand Ambassadeur de l’Université de Sherbrooke le 15 octobre dernier. Notre confrère se retrouve en bonne compagnie, dans un cercle qui inclut entre autres des chefs d’entreprises comme Laurent Beaudoin ou Normand Legault et des chefs politiques comme Jean Charest ou Pierre-Marc Johnson. M. Filion a passé 35 ans au service d’Hydro-Québec et occupait un poste de haute direction au moment de la crise du verglas de 1998. Il a aussi été président du Conseil international des grands réseaux électriques. Rappelons qu’un autre ingénieur a reçu la même distinction en 2010 : M. José Boisjoli, ing., président et chef de la direction de BRP.

Lien connexe : article du quotidien La Tribune
Facebook Twitter

Le jonc ne fait pas l’ingénieur !

Les « cérémonies d’engagement de l’ingénieur » à l’intention des finissants en génie qui termineront leurs études en 2015-2016 débuteront le 23 octobre et se poursuivront tout au long de l’année scolaire. Comme à chaque année, des administrateurs de l’Ordre participeront à ces remises de joncs organisées par la Société des Sept Gardiens, un organisme entièrement indépendant de l'Ordre. Tout en soulignant ce moment inoubliable, les représentants de l’Ordre profiteront de cette tribune pour rappeler que même s’ils portent l’anneau de fer, les nouveaux diplômés ne sont pas ingénieurs pour autant, et ce, tant qu’ils n’auront pas complété leur juniorat.
Facebook Twitter

Dans les médias

Le Devoir, 17 octobre 2015
Professionnel et réseaux sociaux : que faire ?

La Presse, 15 octobre 2015
LaunchLeap : une nouvelle génération d'études de marché
 
La Presse, 13 octobre 2015
Portfolio – Ingénieurs

Le Devoir, 10 et 11 octobre 2015
Cahier spéciaux - Professions

McGill Reporter, 7 octobre 2015
MERS throws spotlight on Engineering grad students

Canadian Consulting Engineer, 6 octobre 2015
10-year study shows green building certification pays off

The Gazette, 28 septembre 2015
Team player Annie Lemieux builds on father's legacy at LSR Group
Facebook Twitter